2e Championnat d’Europe de Kuoshu

Compte rendu Championnat d’Europe de Kuoshu-Kung fu (Arts Martiaux Chinois) organisé par l’International Chinese Kuoshu Federation (I.C.K.F.) les 2, 3 et 4 Décembre 2011 à Catane en Sicile, Italie

Sous le soleil de Sicile et dans le Gymnase où ont eu les derniers championnats du monde d’escrime, l’or a encore brillé pour les clubs de Mantes la Jolie, Mareil sur Mauldre, Orgeval, Bû et Bueil . Quinze personnes étaient du voyage. L’équipe était composée de onze combattants et elle ramène douze médailles.

Aux championnats d’Europe de Kuoshu la moisson a été bonne. En Shuai-Jiao, 4 médailles dans 4 catégories : l’or pour Hadrien Lesueur en -77 kg, l’argent pour Camille Lesueur en -67 kg, le bronze pour François Saint-Aubin en -72 kg et surtout, l’or pour Mathilde Lesueur en -62 kg, la benjamine et la mascotte de l’équipe qui signe ainsi son premier titre international, à la grande fierté de son père et entraineur. Le bilan aurait pu être plus élevé, Camille perdant son combat dans les derniers instants, sur une décision d’arbitrage discutable (son adversaire aurait du être sanctionné pour non combattivité). Sans cela, c’est la France qui se placerait 1ère au décompte des médailles. L’Italie finit première Avec trois titres, La Russie deuxième 2 titres, trois médailles d’argent et trois bronze. La France est troisième.

En Kuashi (terme utilisé à Taïwan pour désigner l’épreuve de tuishou) , épreuve de poussée de mains issue des principes du Tai Chi Chuan et des arts internes, l’or encore pour Hadrien et Mathilde Lesueur dans leurs catégories, l’or aussi pour François Saint-Aubin. Pour Vincent Verhille et Albane Lalhou, c’est l’argent qui leur revient.

En Tai Chi Chuan, en forme, Véronique Lesueur s’adjuge la médaille d’argent. Après les podiums obtenus à Oxford la saison passée, Maité Dureux accède au bronze en démonstration au sabre, et pour Julien Michel ce sera l’argent à l’épée. Une belle moisson donc, prise de haute lutte à des russes venus en nombre, en forme et bien reposés, des italiens à domicile, des anglais, irlandais, norvégiens, ukrainiens, polonais, basques, espagnols et allemands qui avaient tous fait le déplacement. Tous ensemble, ce fut un beau spectacle entre l’effort de la lutte, la pugnacité du Sanda, les couleurs virevoltantes du Kung Fu et la maitrise tranquille du Tai Chi Chuan.

Le bilan est bien sûr positif. Chaque événement amène de nouveaux pays à participer à ce championnat. L’arrivée des pays de l’est à compliquer la donne. Le fait que nous maintenons le même quotta de médailles constitue un progrès en soi. Surtout que nos clubs représente la France et affronte des fédérations nationales. Par exemple, les russes sont venus avec 29 participants encadrés par 7 à 8 professeurs venant de différentes régions de Russie, idem pour l’Italie.